rencontre avec rosie et wally

rosie

Rosie est une fille joyeuse et décalée qui vit dans une belle maison, elle a plein de jouets, rien ne lui manque matériellement. Malheureusement ses parents ne sont jamais là, ils sont très occupés. Le travail et la vie sociale ne leur permettent pas de jouer ou de communiquer avec Rosie.
Pas de temps dédié à Rosie.

De plus, Rosie est malade, elle n'a pas le droit de sortir de la maison. Seule sa mamie Diva s'en occupe.
Hélas : même «Nona» ne veut pas s'en approcher parce qu'elle a peur d'être contaminée par sa maladie.
Rosie est seule avec ses amis inanimés : ses poupées auxquel les elle n'arrive pas à s'identifier, la télévision et sa tablette. Elle plonge dans ses livres qui la font voyager, elle rêve de franchir le seuil de la maison même pour quelques minutes, dans l'espoir de découvrir le monde avec ses cinq sens.

wally

Wally est un chien qui a été abandonné sur l'autoroute par sa famille partie en vacances. Errant, il parcourait les chemins à la recherche d'un nouveau cocon familial. Wally a appris à se débrouiller seul. Pour survivre, Wally doit s'adapter à toutes les situations. Chien de caractère, grâce, à son intelligence et à son humour, il trouve toujours la gamelle et l'abri.

Wally vit au jour le jour. Il est très sociable et profite amplement de sa liberté. Jusqu'au moment où un certain bénévole, croyant lui rendre service, l'a remis à l'une des sociétés protectrices des animaux. Pauvre Wally : il passe de l'errance complète à l'enfermement total. Encagé, il rêve de recouvrer sa liberté. Chaque fois qu'on lui rend visite, il joue la STAR en faisant des acrobaties. Hélas  toutes ses bonnes qualités ne lui ont pas servi devant ces familles qui, bien qu'elles profitent de ses acrobaties pour s'amuser, refusent de l'adopter. Wally ne supporte plus de se sentir enfermé il rêve d'être errant, flânant dans les rues, trouvant au hasard de quoi se rassasier.

post covid

La Covid 19 est l'un des périls contre lequel Rosie et Wally nous appellent à faire front.

Attention ! Rosie est malade ; Deux semaines ! Un mois ! Un trimestre d'enfermement prophylactique ! Tout comme d'innombrables enfants malades, le confinement temporaire dont souffrent les gens lui est quotidien. Néanmoins, cette fille positive va franchir le seuil de la maison où elle est enfermée. La force est à quérir dans son environnement qui la rejette et qui l'a mise en quarantaine. Toute petite, elle est isolée, victime de sa maladie et surtout de la contamination dont on l'accuse. Tout comme Rosie, Wally, ce petit chien veut bien s'affranchir de la SPA. Dans le silence de la nuit, pendant qu'ils dormaient, « Réveillez-vous : Il est temps de voir le jour et de découvrir le monde : Vous êtes bien forts et vous en êtes capables : Si on veut on Peut ! ».

Ainsi retentit la grande voix intérieure pour arracher Rosie et Wally à leur sommeil forcé. Un bon coup de tonnerre a transporté les deux âmes lasses dans le panier de Montgolfier. Rosie et Wally se croisent pour puiser finalement la force l'un dans l'autre et pour s'entraider. La petite fille trouve dans Wally le compagnon animé dont elle ignorait complètement l'existence. Il va révolutionner sa vie et l'imbiber de l'affection dont elle était dépourvue. Quant au petit chien, il perçoit dans le balbutiement de Rosie l'innocence et la sincérité qu'il cherchait. Ce faisant, tous les deux vont avancer mutuellement et solidairement pour découvrir le beau monde et le purifier.

A l'aide de Wally, Rosie prend le parti des personnes faibles et mises à l'écart notamment les petits enfants. Leur mission sera de lutter contre le rejet insensible de la différence. Acceptons parmi nous les malades, les handicapés, les autistes, les surdoués, tous ceux qui nous semblent différents. C'est le message qu'ils ont hâte de transmettre.

De plus, en jouant à nettoyer les rues et à ramasser les ordures jonchées sur les parcs, le petit couple inspirera les gens et les appellera à protéger l'environnement. L'énergie grandiose que Rosie et Wally insufflent réunit les passagers qui, à leur tour, commenceront à défendre la nature à l'unisson.

moderniser les personnages

apport de rosie & wally

Déviant des prototypes monotones toujours joyeux et épanouis, Rosie sera malade. En jouant innocemment malgré le mal-être et en nettoyant les rues avec son chien, la petite fille ne franchit pas seulement la liste des modèles immuables auxquels les gens sont habitués, mais elle prend surtout le parti des malades et des prostrés rompant ainsi avec la perfection qui édulcore les ouvrages.

Les ordures qu'elle ramassait sont à l'effigie de ces images fixes et dépourvues de créativité. De ce fait, certes Rosie lutte contre la pollution de l'environnement. Mais cette pollution est aussi bien écologique qu'idéologique.

Le profil de cette fillette décèlera un appel aux ouvrages de mettre fin au conformisme et au classicisme inféconds. Ainsi, pourrions-nous saisir l'idée que la beauté et la richesse qui nous préoccupent ne sont pas toujours superficielles ? Elles peuvent également être enfouies dans les recoins de la laideur et de la douleur. C'est à notre attention aiguë de les discerner et de savoir les extraire en creusant de plus en plus dans les profondeurs des entités et des identités.

De surcroît, la perfection où baignent inconsciemment les écrits n'est que le fruit du regard stérile et avare de la société immobile.

C'est pourquoi, en réponse aux goûts irrémissibles de la société, les individus font de leurs mieux pour se montrer parfaits. Ils s'efforcent de correspondre aux profils tendus par la société voire au détriment de leurs principes et de leur sécurité. Ils se permettent de commettre des crimes pour atteindre le statut dicté par l'Autre.

Rosie et son Wally qui baissent bravement les barrières plantées par la société appelleront de vive-voix à admettre la différence et à y quérir la beauté aussi bien brute que vierge.

allô la terre ?

D'un univers à un autre, Pffff, c'est sale ! C'est dégueulasse ! Pouff ! C'est dégoûtant ! Candide telle qu'elle l'était pendant ses six années d'enfermement, Rosie s'attend toujours à s'immerger dans le monde et à en profiter foncièrement. Elle croyait que tout est beau à l'extérieur de la chambre où elle était. Mais en vain... La réalité est autre : Tout est pollué, tout est sale ; que du silence, que de mauvaises odeurs. Comment pourrait-elle égayer ses sens comme elle y aspirait ? Que devrait-elle faire pour consoler sa candeur et surtout pour se réconcilier avec cet univers bon gré, malgré ?

Pauvre Rosie ! Accompagnée de son Wally, d'un lieu à l'autre, on la voit déçue et pessimiste. De la ville à la ferme, de la caméra obscura à l'école, Rosie souffrait de la pollution. Les yeux, rien à voir ! L'oreille, un peu de silence s'il vous plaît ! Le nez, crottes de nez ! Mettons les doigts dans le nez ! Le goût ! Mais quel goût ! Ça sent mauvais ! Ça sent les pieds qu'on n'a pas déchaussés depuis plusieurs canicules ! Pfff ! Des chaussettes qu'on n'a pas le courage de laver ! Le toucher, pas de câlin ! Pas de bisou ! Beurrrrrrk !

Voici arrivés en ville Rosie et son compagnon Wally.

Gris, béton, déchets par terre... Quelles mauvaises odeurs ! À bas tabac ! Tu nous abats ! Pot d'échappement ! Caca ! Pipi ! Ça pue ! Ça pète ! Ah ! Finalement ! Les beaux camions ! Les gentils camions de poubelles !

Quels bruits ! On klaxonne ! On siffle ! Hou ! Hou hou ! On crie ! On crie ! Bouchons les oreilles !

Menteurs ! Ils profitent ! Les princesses et les super héros voilent le mauvais goût ! Pauvres poches ! Pauvres langues ! Sandwiches préparés à l'avance tout froids ! Toujours entassés les uns sur les autres comme des sacs de poubelle !

Les bêtes ! On nous bouscule ! On nous marche dessus ! Des trous ! Quels trottoirs ! Je tombe !
Mais non ! Je dois me relever !

appel au courage

apport de rosie & wally

Rosie n'arrive pas à croire ! Seraient-ils vraiment l'extérieur ! Serait-elle vraiment dehors ! La ville sale, désordonnée et bruyante ne correspond pas à la belle image que lui ont inculquée les beaux livres optimistes qu'elle lisait dans sa chambre !

La fillette ne supporte pas de voir la ville sous cette image. Elle se sent responsable ! Elle doit changer le monde et y exhorter les autres ! Peut-être que le coup de tonnerre qui avait retentit pour la libérer de son enfermement n'était pas un hasard ! Si elle est sortie de sa chambre, c'est peut-être pour qu'elle sauve l'environnement et qu'elle le purifie! Rosie est aujourd'hui dehors ; Rien ne l'empêche d'intervenir et d'être la première à appeler au changement en faveur de la ville et de l'écologie. Si elle y croit, elle y parviendra comme le lui avait affirmé la voix intérieure qui l'avait réveillée : « Si on veut, on peut ». C'est pourquoi, Rosie, accompagnée de Wally, s'élance courageusement dans la "Mission Clean Up".

Ainsi, Rosie de ses petites mains, petit Wally de sa petite gueule, les deux missionnaires commencent à nettoyer les rues et à ramasser tout ce qu'ils trouvaient traîner par terre.

Grâce à leur enthousiasme, les gens qui les voient admirablement affluent pour les imiter et pour contribuer ainsi à leur tour à cette mission noble et surtout urgente. Ensemble, cultivons la beauté de la ville et assurons la sécurité de l'écologie ! Ensemble, pour un monde plus pur et plus sain !

Mission Clean Up

fruits de la mission clean up

Oh ! La joie ! Le ciel est désormais bleu ! Les pelouses sont verdoyantes ! Les petites filles sont maintenant couronnées des marguerites qui ont grande part au charme de Paris. Les coccinelles viennent se poser chanceusement sur le nez ou glissent dans les cheveux des enfants enthousiastes ; Même Rosie en a dans les cheveux ! Wally en a également sur le museau ! il s'ébroue comme un poulain : Deux coccinelles lui chatouillent les oreilles pendant qu'il jouait avec les enfants.

On entend couler l'eau des fontaines, on se réjouit d'écouter de partout les comptines et les enfants qui rigolent ou chantonnent les belles berceuses. Bzzzz ! Bourdonnent les abeilles ; Nnnnniiiiinnnn ! Les mouches qui vrombissent autour des crottes des chiens ou sur les crottins des poneys. On entend gazouiller les oiseaux, Couaaat ! Couaaat ! Corex ! Corex ! les corbeaux, ces beaux messagers du ciel, ne cessent de croasser. Perchés sur Notre Dames de Paris, le bec dans le bec, les pigeons amoureux roucoulent.

Un, deux, trois, quatre, cinq... ainsi on entend les enfants compter les points noirs qui parsèment les dos des coccinelles afin de déterminer le nombre d'années de bonheur et de chances avenir.

Mmmmm ! On respire les marguerites. Ça sent bon l'herbe que chatouille la rosée matinale ! Mmmmm ! Maman j'ai faim ! Ça sent bon les crêpes ! On les mange ! Miammm ! comme elles sont savoureuses ! Quelles bonnes gaufres ! Wally pique à Rosie les Pétales « Il m'aime » et les avale pour lui confirmer son amour et sa fidélité. Les petits enfants ont les doigts collants à force de manger des sucreries ! Les fillettes touchent amicalement les coccinelles qui se fient leurs cheveux et caressent les pétales des marguerites : « Il m'aime, il m'aime m'aime.... »

belle, la vie est belle...

Tout est beau maintenant ! L'énergie positive emplit le monde. Tous les papillons quittent leurs cocons et déploient leurs ailes dans l'azur ; Belle la vie est belle !

Hein ! Finalement ! L'eldorado existe si l'on veut. Vous voyez ! La terre est le jardin d'éden si nous la laissons respirer naturellement ! Serait-il un de très beaux rêves ! « Wally. Réveille-toi. Tu seras finalement adopté. Ainsi crie le gardien de la SPA arrachant le petit chien à son sommeil.

Deux petites coccinelles viennent frôler les paupières de Rosie pour la réveiller. « Mais où suis-je ? De nouveau dans ma chambre ! Où est Wally ? Est-ce que je rêve ? Mais non ! Mais non ! ». Ainsi crie la petite fille en ouvrant ses beaux yeux verts.

Nonna Diva survient pour lui présenter un nouveau cadeaux. « Non. Je veux pas de poupées ! Je veux pas de livres ! Il faut que je réalise mon rêve ! Il doit se réaliser ! ». Dit Rosie. Mais la boîte déposée à son chevet attire son attention. Elle n'est pas statique ! Elle a l'aire de bouger ! Curieuse, la petite fille courageuse l'a ouverte. Et quel bonheur ! le rêve est réalité ! Il y avait Wally qu'a adopté Nonna Diva. « Mais Nonna Diva ! C'est bien mon Wally ! Merci. Sors Wally ! Tu es libre ! Sortons. Nous sommes libres ». Dit Rosie. En un clin d'oeil, conformément au testament qu'ils ont vu en rêve, les deux compagnons sortent hâtivement pour découvrir le monde et s'élancer dans la réalisation de la mission dont ils sont chargés : Purifier le monde et lui rendre son équilibre.